Censure XXX Guide pour protéger votre famille...
Apprenez à maîtriser le contenu d'Internet
CENSURE XXX > AVERTISSEMENTS & DISCLAIMERS
Avertissements / Disclaimers
Tout site Internet devrait, à l'instar de certaines émissions de télévision par exemple, servir un avertissement concernant la nature de son contenu avant de permettre le moindre accès. Parents et enfants sont en droit de savoir à quoi s'attendre en terme de propos et d'images en accédant à un site. L'idée d'une navigation propre et sécuritaire sur le net devient primordiale si l'on tient compte du nombre de pop-up non souhaitées qui assaillent fréquemment l'internaute. Sur le net, le choix du contenu reste dans un flou incroyable pour l'instant. Pourtant, comme le net est accessible à tous les groupes d'âge, il conviendrait d'offrir aux internautes la possibilité de bloquer ou non les contenus indésirables.
AVERTISSEMENTS & DISCLAIMERS

Internet est un espace d'échanges, de discussions, de diffusion d'informations, etc. Il s'agit, par conséquent, d'un espace dans lequel circulent des milliards de renseignements et d'images à la portée de tous. Il est donc évident que cet espace devrait être assujetti à un nombre minimal de règles. Particulièrement pour protéger les jeunes de contenus inappropriés et pour éviter aux internautes qui ne cherchent pas de sexe ou de violence sur le net du contenu choquant. Une réglementation, totalement absente sur Internet à l'heure actuelle, devrait prévoir un avertissement obligatoire sur la page de l'url d'accueil de chaque site diffusé via Internet. Cet avertissement aurait pour fonction d'identifier son propos aussi bien que son visuel.

Les sites contenant du matériel pornographique devraient se voir obligés de bloquer tout visuel ou tout propos explicite en zone public. Un disclaimer serait alors présenté en page d'accueil pour informer les internautes de ce qu'ils trouveront dans les sections membres de ces sites. Les magazines pornographiques, par exemple, ne trônent pas à la vue de tous sur les présentoirs des échoppes de journaux et tabloïds. On les retrouve dans une section spéciale, destinée à un public avisé. Idem pour les DVD de cinéma XXX dans les vidéoclubs. Ils ne s'étalent pas pêle-mêle à travers les vidéos dites généralistes. Le net doit donc impérativement se plier aux mêmes règles d'affichage et de visibilité.

Il semble qu'un flou contestable règne en maître dans l'espace du net en matière de réglementation. Si les boutiques de sexe, genre sex-shop, monopolisent la vente et la distribution d'articles à connotation sexuelle, comment se fait-il que le net ne se responsabilise pas et qu'il ne tague pas ses contenus de nature sexuelle afin de les orienter dans un espace spécialisé ? Le même constat est vrai pour tous les sites où la violence est présente, voire même ultra présente. Un affichage dès la page d'accueil est à prévoir afin que les Internautes ne soient pas agressés par des images qu'ils ne souhaitent pas voir. Comme pour la télé, Internet doit pouvoir mettre en rapport les bons contenus avec les bons usagers.

Cette règle d'un affichage de contenu tarde à voir le jour sur le net sans doute parce qu'il n'existe pas encore d'instance de contrôle spécifique. Les internautes devront-ils exiger un jour une police du net afin de protéger leurs enfants d'images traumatisantes ? Ou encore pour se soustraire eux-mêmes à un contenu qu'ils ne veulent pas voir ? Parce que chaque téléspectateur a le droit de choisir lui-même les émissions de télévision qu'il souhaite voir, on émet des programmations détaillées de ce qui l'attend à chaque heure du jour, sur chaque chaîne de télé. Le net, média de diffusion massive, devrait être soumis au même code d'éthique. À titre de consommateur, l'internaute devrait jouir de cette même liberté de consommation.
 
La participation d'enfants dans des sites pornographiques est alarmante

- Selon des observations réalisées par une firme américaine en 2004, il semble que depuis 1998, on constate une augmentation des crimes liés à la pornographie infantile sur Internet, à travers le monde, de l'ordre de 1500 %.

- Plusieurs centaines de milliers d’images pédophiles circulent quotidiennement sur Internet (Rapport du Forum des Droits sur Internet – Janvier 2005).

- Plus de 20 000 images de pornographie infantile sont recensées en ligne chaque semaine.

- On estime à 20% de la totalité de la production pornographique d'Internet faisant participer des enfants dans des scènes de sexualité explicites.

- On compte approximativement 100 000 sites de pornographie illégale mettant en scène des mineurs sur le net à l'heure actuelle.

- Selon des statistiques datant de décembre 2005, la pornographie infantile était alors une industrie rapportant $3 milliards de profits annuellement.

- En France, c'est approximativement 34% des mineurs qui se sont retrouvés face à un contenu offensant (violent, morbide, pornographie ou pédophilie) via la navigation sur le net.
CENSURE XXX > AVERTISSEMENTS & DISCLAIMERS EN SAVOIR PLUS > La réalité sur les avertissements au début des sites
Copyright © CENSURE XXX - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite. Partenaire : Affiliation | Comment